Déclarer la gnose

Gilles Grelet, Déclarer la gnose. D'une guerre qui revient à la culture, Paris, L'Harmattan, coll. « La Philosophie en commun », 2002.

La gnose, dont l'énoncé « on a raison de se divi(ni)ser » récapitule à lui seul le concept, est une connaissance (gnôsis, en grec) qui a toujours été au centre des plus vives polémiques. Ce livre en rétablit le doctrinal. Cela passe par une formalisation de la culture, restreinte ou agnostique d'abord, généralisée ou gnostique ensuite, en sorte que se dégage le système — le tableau fini — de ce qu'il s'agit de détruire. Car tel est le point : dans la gnose, c'est l'abolition de la culture qui, au terme de sa généralisation, se trouve prescrite. Cela s'appelle l'enthousiasme, l'autre face de la mélancolie. Toute la grandeur dont l'humanité est capable s'y concentre, mais dans une réciprocation avec l'horreur nue.

G. G.