Xavier Pavie

Né en 1973.



Diplômé de l’école de commerce ICD et de Philosophie à l’université de Nanterre, ancien élève de François Laruelle et d’Anne-Françoise Schmidt. Enseignant-Chercheur à l'ESSEC, il prépare un doctorat avec Jean-François Balaudé sur les "exercices spirituels dans la philosophie contemporaine".



C’est au cœur de l’écriture que la difficulté d’être confrontée au Réel est apparue, de le transcrire et/ou le vivre en un même lieu; cette difficulté qu’a priori seule la philosophie peut/pouvait dépasser par son travail de pensée du monde.



Ce fantasme est sans compter l’action de la philosophie sur le monde, le mode par lequel elle opère regardant, observant, jugeant le mondain en s’extrayant définitivement ( ?) du Réel. Dès lors les seules possibilités sont celles du choix entre la Pensée ou le Réel, l’Ecriture ou la Réflexion, l’Existence ou la Transcendance.



Il semble qu’une voie s’ouvre pour accorder à ces termes. Cette voie semble (mais comme la philosophie semblait) montrer les possibilités « L’Un n’est pas donné avant son expérience, avant l’expérience. L’essence de l’Un c’est sa « réalité » au sens de son expérience purement transcendantale » pour reprendre les termes de François Laruelle.



Il s’agirait donc d’œuvrer, de creuser les termes selon l’axe proposé pour y montrer la disparition de l’opposition sensible, peut être même mondaine.